• 4L Trophy / Valentin (Bachelor 1ère année) : "une aventure marquée dans notre mémoire"

    Valentin (Bachelor 1ère année à Lyon) revient sur la belle aventure du 4L Trophy qu’il a vécue le mois dernier avec son frère : « Une aventure marquée par des rencontres, de l'entre-aide, des paysages merveilleux et une odeur d'essence »

    Bonjour Valentin, quand ton projet a commencé ? Combien de temps cela t'a pris pour concrétiser ce projet ?

    Nous avons eu envie de participer à l'aventure 4L Trophy car elle allie plusieurs principes qui nous attiraient, à savoir, une "course" d'orientation en voiture, des rencontres avec d'autres participants et avec les locaux, l'aide humanitaire apportée aux enfants défavorisés du Maroc grâce à l'association "enfants du désert". Le but de cette participation était de vivre une aventure entre frères où l'entraide est presque inévitable comme de voyager à bord de cette voiture vintage mais le côté humanitaire nous attirait aussi fortement.

    Dans le cadre de ses études (d’ingénieurs), mon frère devait participer à un projet dont l'un était le 4L Trophy. Il a alors pensé à moi pour l'accompagner puisque nous sommes très soudés. L'idée est partie aux alentours de novembre/décembre 2015. L'inscription en février 2016, puis l'achat de la 4L en juillet 2016, après cela, tout est allé plus vite, à savoir trouver les sponsors, faire des actions pour récolter des fonds, acheter le matériel nécessaire pour partir...




    Qu'est-ce que a été le plus difficile dans la préparation de cette aventure ?

    Il a été difficile pour nous de nous occuper de la voiture et de tout ce qu'il fallait préparer à côté car nous faisons nos études loin de notre maison. Mais nous avons pu compter sur nos parents qui ont su nous accompagner dans cette aventure et nous aider grandement dans cette préparation. 

    De plus, la recherche de sponsors est très difficile, mais là encore, nos parents, ayant un magasin dans l'alimentaire, ont pu demander le soutien financier de leurs fournisseurs qui ont très souvent accepté. Il n'était pas également évident de démarcher auprès des magasins en quête de fournitures scolaires et sportives et où les commerçants nous laissaient croire qu'ils allaient nous aider pour nous dire au dernier moment que cela n'allait pas être possible !  Ainsi des magasins appartenant à des grandes chaînes n’ont pas pu nous soutenir. Ceux qui ont bien voulu nous aider dans cette démarche ont été de plus petits magasins, ce qui finalement peut sembler étonnant.

     

    Qu'avez-vous appris ?

    Nous avons donc appris avant de partir que les démarches de sponsoring ou de dons de la part des magasins sont très difficiles et que pour arriver à nos fins, il faut très souvent connaître quelqu'un dans le magasin en question qui pourra faire remonter l'information plus facilement et donc nous aider. Le réseau est donc très important !

    Pendant le raid, nous avons appris le mode de vie des marocains et des berbères. De plus, nous avons appris quelques fondamentaux de la mécanique puisque avant de partir nous n'étions pas vraiment connaisseurs. En outre, nous avons vraiment pu nous rendre compte que l'union fait la force, surtout quand il s'agit de désensabler une 4L !

     

    Quels sont tes meilleurs souvenirs ? Qu'est-ce qui t'a le plus marqué ?

    Pendant ce raid, nous avons eu la chance de rencontrer presqu'au début de l'aventure d'autres participants partageant les mêmes valeurs que nous. Nous sommes alors restés groupés pendant tout le long du raid et avons partagé de véritables bons moments. De plus les paysages du Maroc sont vraiment fantastiques et le climat est étonnamment varié : d'un jour à l'autre nous pouvions passer un col où il neigeait, puis un jour de route après, arriver dans le désert où il faisait plus de 20°C.

    En un clin d'œil à Toy Story, nous avions accroché une peluche à notre calandre en guise de mascotte. Ainsi quand nous passions dans des villages où tous les enfants sortaient pour voir le "convoi" de 4L et nous saluer, ils étaient encore plus heureux quand ils voyaient notre peluche : voir l'émerveillement dans leurs yeux était vraiment amusant et presque touchant.

     

    Une anecdote à partager ?

    Lors des fins de journée, après les "épreuves" dans le désert, tous les trophistes étaient regroupés sur un même endroit. Ainsi, des berbères avaient installé un camp à côté de celui réservé par l'organisation car ils savaient que ce nombre important de trophistes étant également touristes était pour eux : un bon moyen de vendre toutes sortes d'objets et de services. Ainsi, un soir nous nous dirigions avec nos amis vers leur camp afin de partager un moment avec eux pour en apprendre davantage sur leur mode de vie. Un berbère, nous voyant nous propose instantanément de venir prendre le thé chez lui. Nous lui expliquons bien que nous voulons juste partager un moment avec eux. Il comprend, et nous paye le thé tout en parlant avec nous, en nous demandant les étapes suivantes et en retour nous nous lui posons des questions sur son mode de vie. C'était un moment simple, mais vraiment plaisant d'en connaître plus sur leur culture et de partager ce thé et cet instant avec eux.

     

    En conclusion, cette aventure est marquée par des rencontres, de l'entre-aide, des paysages merveilleux et une odeur d'essence !!

    Le 4L trophy sera à jamais marqué dans notre mémoire et nous espérons bien pouvoir le refaire, mais cette fois-ci avec 2 équipages pour que nous puissions y participer avec notre autre frère qui ne pouvait pas le faire cette année.

     

     

    Merci Valentin pour ton témoignage et bravo pour cette fin de course !!

     


    Plus d'actus :