• Dans les coulisses de la caravane du Tour de France

    Samedi 1er juillet 2017. Notre étudiant lillois Julien (PGE 3ème année) prenait le départ de son premier Tour de France. Ce passionné de sports mécaniques nous raconte son aventure de caravanier sur la Grande Boucle, ce troisième évènement sportif le plus regardé dans le monde, après la Coupe du Monde de football et les Jeux Olympiques.
    Peux-tu nous faire part de tes premières impressions sur la Grande Boucle ?
     

    Dès la première étape, j'ai été impressionné par le dispositif mis en place par A.S.O concernant l'organisation de cette épreuve. Si je ne vois quasiment rien de la course en elle-même, j'ai la chance de pouvoir parcourir toutes les étapes de cette édition pour me rendre compte de l'ampleur de cet événement. C'est une machine bien rodée qui force l'admiration lorsque l'on souhaite travailler dans le milieu sportif par la suite. 

     

     

    Depuis le départ de Düsseldorf, qu'est-ce qui t'a le plus impressionné ?

     

    D'un point de vue sportif, c'est la 9ème étape : Nantua -Chambéry. Lorsque l'on a la chance de parcourir toute la course, on peut se rendre compte à quel point le tracé est compliqué. Cette étape était folle avec pas moins de sept difficultés dont trois cols hors-catégories. Elle m'a vraiment bluffé.

    D’un point de vue organisationnel, je parlerai du dispositif mis en place pour la gestion de la caravane, que ce soit au départ ou pendant l'épreuve, afin que celle-ci ne prenne pas trop de retard pour ne pas gêner les coureurs.

     

     

    Sur le Tour de France, quelle est la journée type du caravanier ?

     

    Elle commence par un réveil très matinal. Nous sommes souvent logés à une cinquantaine de kilomètres du départ et nous devons arriver sur le Parking Caravane 2h avant le lancement de celle-ci. Nous y préparons et nettoyons nos véhicules ; il faut que tout soit opérationnel. 

    Pour ma part, je dois me rendre au Parking technique pour récupérer mon véhicule car il n'est pas homologué pour rouler sur route ouverte. À la suite de cela, je rejoins mes collègues de Carrefour sur le Parking Caravane et place mon véhicule en tête de file. Dix minutes avant le départ, nous démarrons nos véhicules afin d'être prêt à partir. 

    J'ai un rôle un peu particulier puisque je conduis "Le Cube". Il s'agit de la voiture ouvreuse de la caravane Carrefour et ce que le public ne voit pas, c'est que nous communiquons en permanence pour prévenir des risques que le tracé peut comporter. L'étape se déroule ensuite, les chauffeurs se doivent d'être ultra-vigilants pour éviter tout accident et les distributeurs doivent faire attention à bien envoyer les goodies pour que ceux-ci ne reviennent pas sur la route. Une fois l'étape finie, je dépose le Cube sur le Parking Technique pour qu'il soit acheminé vers la prochaine étape. De mon côté, je prends un autre véhicule pour me rendre à l'hôtel du soir. Une fois arrivé sur place et avant le repas, nous chargeons l’ensemble des véhicules avec les goodies de l'étape suivante…  puis le repos arrive ! 

     




    Combien de personnes composent la caravane Carrefour ? Et combien de goodies sont distribués ?

     

    Cette année, nous sommes 32 dans l'équipe Carrefour. Il y a 10 chauffeurs, 14 distributeurs, 2 personnes en amont qui distribuent des t-shirts ou des drapeaux (pour de la visibilité sur les images TV), 4 personnes qui sont sur le dispositif départ-arrivée et un chef caravane. Cette année, ce seront plus de 2 millions de goodies qui vont être distribués sur les routes du Tour.

     




    Quel est ton retour sur cette opération de communication de la marque Carrefour ?

     

    Pour Carrefour, je pense que c'est une opération de communication exceptionnelle puisqu'aujourd'hui, beaucoup de personnes font le lien entre le maillot à pois et Carrefour. La marque a donc un capital sympathie énorme auprès du public et en tant que caravanier, nous ressentons cette ferveur au fil des étapes. Le Tour du France est une épreuve remarquable et pour une marque comme Carrefour, elle représente un outil de communication ultra pertinent.

     

    Plus d'actus :