• Rencontre avec Marie-Sophie Obama nommée à la présidence déléguée du Lyon ASVEL Féminin

    En lien continu avec les grands clubs régionaux, nous avons pu échanger avec Marie-Sophie Obama, qui a récemment rejoint Lyon ASVEL féminin (nouveau nom du Lyon Basket) en tant que présidente déléguée. Nous avons eu la chance de la recevoir à AMOS avant même l’annonce officielle de son nouveau poste.

    La féminisation du sport continue avec la nomination de Marie-Sophie Obama à la présidence déléguée du Lyon ASVEL Féminin.

     

    Son parcours ?

     

    « Originaire du Gers, j’ai intégré l’INSEP en 1997 où j’ai rencontré Tony Parker. Depuis, notre amitié a perduré et il est venu me chercher pour prendre la direction du Lyon Basket, rebaptisé Lyon ASVEL Féminin.

    Ancienne joueuse de basket de haut niveau, j’ai mis un terme à ma carrière après ma 2ème grossesse. J’avais envie de découvrir autre chose mais pas question de quitter le basket ! J’ai alors basculé en travaillant avec Paco Torres, agent de joueuses. Puis j’ai découvert un tout autre milieu en tant qu’agent immobilier indépendant, une approche professionnelle alors complétement différente et hors contexte sportif qui m’a énormément apporté : ficelle de négociation, gestion d’entreprise, gérer les hauts et bas… tout en continuant à jouer au basket bien évidemment, mais au niveau régional ! »

     

     

    Pourquoi Lyon ASVEL Féminin ?

     

    « A un moment charnière de la vision de la femme dans la société, Tony est venu me chercher pour travailler à ses côtés à Lyon ASVEL Féminin. L’ASVEL a deux grandes équipes (Masculine et Féminine) mais sans aucune concurrence : on ne peut pas jouer et manager les femmes comme les hommes. Il s’agit du même sport mais avec des  approches et objectifs différents. »

     

     

    Votre ambition ? 

     

    « Pour les filles : Être championnes ! Bien sûr que l’ambition reste le titre de champion de France dans quelques années ! A Lyon, les sportives ont leur place dans le haut niveau : regardez le football, l’athlétisme donc pourquoi pas le basket ? Les femmes ne seront jamais surreprésentées et il y a de la place pour tout le monde ! Les filles rayonnent sur le terrain dans l’échec et dans la victoire. Mais je ne souhaite pas que l’on existe uniquement en tant que femmes qui rayonnent mais aussi en tant que femmes qui transmettent des valeurs, des valeurs féminines et non féministes.

     

    Pour le club : Les arbitres, les entraineurs et mais aussi les dirigeants qui passent par la case « joueur » enrichissent le développement des clubs car leur vision est différente et complémentaire des personnes qui n’ont pas forcément été sur le terrain. Nous avons de nouvelles idées, nouveaux projets, nouveaux contacts pour le club, pour le faire grandir tout en gardant son identité. Le Lyon Basket a une histoire qui se respecte.

    Nous sommes très ambitieux mais cette ambition va se concrétiser dans la durée. L’avenir est très prometteur ! »




    Merci Marie-Sophie et à bientôt pour des projets en commun !

     

    Plus d'actus :