Financement

Financer vos études sport management avec AMOS

FINANCER UN CURSUS DE PRÉPARATION À UN MÉTIER

S’inscrire à AMOS revient à s’engager sur un cursus de formation qui a été pensé et conçu comme un parcours global avec une seule finalité : votre insertion sur le marché de l’emploi dans le sport.

En fonction de votre profil, de votre projet professionnel, de vos ambitions, de vos interrogations et de vos rêves d’international, nos équipes présentes sur chaque campus sont là pour vous conseiller et vous orienter.

À travers ces échanges, nous vous accompagnons dans l’estimation d’une enveloppe prévisionnelle personnalisée qui vous permet d’anticiper les besoins de financement. Nos équipes vous orientent également dans la recherche de solutions de financements adaptées à votre profil et à votre situation. Anticiper vos besoins de financement vous permet de vous concentrer sur l’essentiel : la réussite de vos études et de votre parcours.

LES DIFFÉRENTES POSSIBILITÉS DE FINANCEMENT DES ÉTUDES

  • LE FINANCEMENT PERSONNEL
  • LE PRÊT ÉTUDIANT
  • LES ENTREPRISES

 

Au cours des périodes dédiées à la professionnalisation ou dans le cadre de contrats à temps partiels, les entreprises peuvent permettre à des étudiants de financer une part variable de vos études. Si cela permet aussi d’accélérer votre professionnalisation, il convient de rester vigilant pour que les missions en entreprises ne prennent pas le dessus sur les cours.

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Les contrats de professionnalisation permettent d’effectuer certaines années du cursus en alternance avec une prise en charge de vos frais de formation. Ce type de contrat d’une durée variable comprise entre 6 et 24 mois passe par un recrutement par une entreprise et est soumis à une validation par l’école de la cohérence du projet professionnel.

LES FINANCEMENTS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU ET LES SPORTIFS PROFESSIONNELS

Les sportifs de haut niveau peuvent bénéficier d’aides au financement de leur double cursus. Selon votre cas, les aides peuvent venir du ministère des sports, des clubs ou des sponsors. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à vous signaler lors de votre inscription.

UN PRÊT ÉTUDIANT GARANTI PAR L'ÉTAT

OBJECTIF DU PRÊT ÉTUDIANT

Le prêt étudiant garanti par l'Etat a été créé pour permettre un accès plus facile à l'emprunt pour l'ensemble des étudiants, surtout ceux qui disposent de peu de ressources personnelles ou qui n'ont pas de caution.

LE PUBLIC CONCERNÉ

Pour obtenir ce type de prêt, il faut être un étudiant de moins de 28 ans et être Français, ressortissant de l'Union Européenne ou de l'Espace économique européen (dans les deux derniers cas, il faut justifier d'au moins 5 ans de résidence continue en France).

LES CARACTÉRISTIQUES

Il n’y a pas de condition de ressource ni de caution solidaire demandée. Tout comme le prêt étudiant classique, le remboursement peut être différé totalement ou partiellement. En cas de défaillance dans le remboursement, c’est l’État qui prend en charge une partie des risques. Le montant maximal du prêt est de 15 000 euros par étudiant et l’État garantit donc 70% du capital du prêt hors intérêt. La garantie dure 10 ans maximum à partir du premier versement.

EXEMPLES DE PRÊTS

EXEMPLE DE PRÊT ÉTUDIANT D'UNE BANQUE SUSCEPTIBLE DE VARIATIONS

Pour un prêt personnel étudiant de 7 000 €, d’une durée de 24 mois. Au Taux Annuel Effectif Global fixe de 4,49% (taux débiteur fixe de 4,40%), vous remboursez 24 échéances de 305,22 € soit un montant total dû de 7 325,28 € (dont 325,28 € d’intérêts, hors assurance facultative, frais de dossier offerts).

Un coût d’assurance emprunteur facultative, calculé sur la base des garanties décès, perte totale et irréversible d’autonomie pour un emprunteur seul à la date de l’offre est souvent proposé et s’ajoute à l’échéance de remboursement du crédit (si vous l’avez souscrite)(1).

(1) Selon les conditions et sous réserve des exclusions de garanties énoncées dans la notice d'information de l'assurance en cause. Sous réserve d'acceptation par l'assureur. Le coût de l'assurance varie en fonction de l'âge et la situation personnelle de l'emprunteur.

EXEMPLE POUR UN PRÊT ÉTUDIANT OSÉO D'UNE BANQUE

Exemple pour un prêt étudiant OSÉO de
6 000 € sur 2 ans + 3 ans de différé : taux débiteur annuel fixe de 3,20% soit TAEG fixe de 3,90%.

36 mensualités de 16 € (pendant le différé d’amortissement) puis 24 mensualités de 258,42 € (pendant l’amortissement). Montant total dû : 6 919,68 € (dont 30 € de frais de dossier).

En cas d’adhésion à l’assurance dit facultative, cotisation de 0,78 € par mois pendant le différé puis 2,52 € par mois pendant la période d’amortissement, incluse dans la mensualité.

Ces exemples sont non contractuels.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

QUESTIONS FRÉQUENTES

AMOS permet à ses étudiants d’obtenir un prêt parfaitement conforme à leurs attentes et aux conditions les plus avantageuses en vous mettant en relation avec des organismes bancaires.

Comment ça marche ?

  • ÉTAPE 1

    L’étudiant est orienté gratuitement vers différents organismes bancaires référencés par AMOS avec des contacts identifiés.

  • ÉTAPE 2

    Les banques sollicitées évaluent les demandes en fonction de leurs critères propres. L’étudiant est informé de la validité de sa demande.

  • ÉTAPE 3

    L’étudiant sollicite des prises de rendez-vous avec la ou les banques sélectionnées.

  • ÉTAPE 4

    L’étudiant prépare son dossier, se présente en banque et signe son prêt.

Oui cela est possible même s’il est conseillé de demander d’abord un prêt étudiant à sa banque actuelle, l’étudiant peut demander un prêt dans une autre banque.

Comment procéder ?

Dans un premier temps, il est préférable de consulter votre conseiller bancaire actuel, dans la mesure où il vous proposera peut-être des conditions avantageuses en récompense de votre fidélité.

Ensuite, il est intéressant d’aller voir des banques concurrentes, non seulement pour voir si vous trouvez une meilleure offre mais surtout pour être en mesure de négocier face à votre banque actuelle (« Si vous ne me proposez pas mieux que la banque X, je vais quitter votre banque »).

Si l’offre de prêt la plus avantageuse se trouve dans une autre banque et que vous décidez de la prendre, rien ne vous empêche de conserver un compte dans votre ancienne banque.

Les banques sont prêtes à faire des compromis pour garder le public jeune, n’hésitez pas à en jouer.

Contracter un prêt étudiant ne rime pas toujours avec études payantes. Certains étudiants font des études gratuites et ont tout de même un besoin de financement relatif à la vie quotidienne. Grâce au prêt étudiant, financez votre vie étudiante dans sa globalité sans justifier auprès de votre banque la moindre de vos dépenses. En effet, un prêt étudiant peut être contracté que vous soyez étudiant en école privée ou à l’université et peut être utilisé pour toutes sortes de choses : payer votre loyer ou vos courses du mois, acheter un nouvel ordinateur, partir en voyage, vous loger à l'étranger lors de périodes de mobilité, etc.

Avant d’effectuer un prêt, l’étudiant doit bien prendre en compte toutes ses dépenses et tous ses revenus. Bien sûr, il s’agit de données prévisionnelles et incertaines, mais elles sont indispensables pour déterminer son propre besoin de financement. Il est judicieux de dresser un tableau récapitulatif recensant ses revenus et ses dépenses comme celui ci-dessous :

Dépenses Revenus
Dépenses en frais de scolarité :
> Coût de la scolarité
> Sécurité sociale étudiante
> Mutuelle
> Autres dépenses

Dépenses en frais de vie
étudiante :

> Loyer
> Alimentation
> Transport
> Abonnement téléphone-internet
> Loisirs
> Autres dépenses

> Apport
> Soutien familial
> Job étudiant
> Stage rémunéré
> Allocation logement
> Contrat de professionnalisation
Total Total
Besoin/Capacité de financement
annuel (Dépenses - Revenus)

 

  • Si le résultat est positif, l’étudiant a un besoin de financement
  • Si le résultat est négatif, l’étudiant a une capacité de financement

Le crédit bancaire représente un risque pour l’étudiant mais aussi pour sa banque. La banque examine attentivement le dossier de l’étudiant avant de donner sa réponse, elle prend en compte :

  • Sa capacité de remboursement : les études suivies par l’étudiant constituent l’un des premiers éléments analysés par les banques. En fonction de l’établissement, de la filière et du niveau d’étude de l’étudiant, la banque va faire une estimation de ses revenus futurs et va évaluer sa capacité de remboursement.
  • Ses garanties : Les banques demandent très souvent des garanties pour minimiser leurs propres risques d’endettement. Les étudiants doivent souvent avoir une personne se portant garant pour assurer à leur place de possibles impayés.
  • Son passé bancaire : Il existe le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers et le fichier central des chèques qui permettent aux banques de vérifier que l’étudiant n’a pas eu d’incidents de remboursement ou de paiement. Avant tout accord de prêt, ces documents sont vivement consultés. Les banques tiennent compte également de la situation financière des personnes se portant caution.
  • Sa situation personnelle : La situation personnelle de l’étudiant et des cautionnaires est pris en considération dans l’analyse des banques (études, situation familiale, emploi…).

Décision : Les responsables de banque ont des montants maximums de crédit à octroyer qu’ils ne peuvent pas dépasser. Ils doivent parfois se référer à leur siège social pour l’analyse du dossier. Une fois que tous ces éléments ont bien été analysés, la banque rend sa décision auprès de l’étudiant.

À noter : Votre situation financière n’a pas de secret pour les banques. Alors rien ne sert de mentir, soyez honnêtes !