• AMOS Nantes s’engage avec le Jumping International de La Baule

    Du jeudi 17 au dimanche 20 mai 2018 a eu lieu le Jumping International de La Baule. Nos étudiants étaient présents pour l’occasion et ont pu occuper divers postes. Des relations presse en passant par la logistique, le protocole ou l’accueil VIP, les AMOSciens ont eu la chance de vivre de l’intérieur cet événement d’envergure mondiale.

    Interview croisée de Nadia POIRIER, Directrice du Jumping, Elliot TEKPOR, 4ème année du Programme Grande Ecole et Vivien CENKIER, Directeur AMOS Nantes.

    Comment est née la collaboration entre AMOS et le Jumping International de La Baule ?

    Nadia POIRIER, Directrice du Jumping : « AMOS Nantes est venue à notre rencontre l’été dernier. Très rapidement je me suis rendue compte que l’école correspondait complètement à nos valeurs et à notre travail. Elle propose de nombreuses périodes de professionnalisation et de missions sur le terrain et nous avons besoin de personnes compétentes en renfort dans plusieurs domaines lors de notre évènement. Tout naturellement nous avons convenu de nous venir en aide mutuellement. »

     

    Pourquoi est-ce important pour les AMOSciens de participer à ce type d'événement ?

    Vivien CENKIER, Directeur AMOS Nantes : « Les événements sportifs internationaux et de haut niveau sont toujours des écosystèmes très formateurs pour nos étudiants. Ils constituent une mise en application des cours dispensés à l’école avec un vrai retour du monde professionnel. Les étudiants peuvent s’y plonger et analyser les mises en place de l’événement et comprendre les différentes interactions entre tous les acteurs: organisateurs, partenaires, participants, public... »

     

    Sur quelles missions étaient positionnés nos étudiants ?

    Nadia POIRIER : « Il y avait 4 grands domaines : les relations presse, le protocole et la logistique, l’accueil VIP et la satisfaction client. »

     

    Quels apprentissages pour les AMOSciens ?

    Eliott TEKPOR, 4ème année du PGE : « Pour ma part, j’accompagnais et aidais le responsable protocole. Nous avions à notre charge toutes les remises de prix, la préparation des lots, le brief des hôtesses, tout cela dans le respect d’un timing millimétré. On m’a octroyé beaucoup de responsabilités et de liberté et j’ai énormément appris de cette mission notamment d’un point de vue relationnel. En effet, j’ai évolué avec des acteurs du monde professionnel dont le parcours correspondait complètement à mon projet professionnel. D’un point de vue organisationnel, c’était très enrichissant également. J’ai compris que tous les acteurs d’un événement sportif de cette envergure étaient précieux et que le management des ressources humaines avait une place primordiale dans le bon déroulement du Jumping. »

     

    Aujourd’hui le monde du sport se professionnalise et se structure, qu’en est-il du domaine équestre ?

    Nadia POIRIER : « Le monde équestre se professionnalise également et de plus en plus. En effet, nous faisons toujours plus face à la concurrence et devons plus nous interroger sur les prestations que l’on propose et nous remettre en question. La professionnalisation c’est vraiment notre cheval de bataille si l’on veut rester au top niveau. A notre échelle, l’équipe a récemment connu une réelle restructuration en termes de poste et de responsabilités et il n’est pas impossible que, dans quelques années, nous soyons dans l’obligation de recruter.

     

    L'entité nantaise travaille-t-elle sur d'autres collaborations de ce type ?

    Vivien CENKIER : « L’ADN de l’école AMOS est de faire participer et collaborer nos étudiants avec le monde professionnel dès la première année. Nous organisons notre pédagogie autour de ce genre de partenariats. Des étudiants travaillent toute l’année sur des projets d’envergures diverses car c’est très représentatif du secteur sportif. D’autres projets sont en cours tels que le Championnat de France de gymnastique rythmique, un tournoi de golf... »

     

    Une collaboration  pour l'année prochaine ?

    Nadia POIRIER : « La collaboration s’est très bien passée et je tiens sincèrement à remercier les étudiants d’AMOS qui ont fait preuve de maturité et d’autonomie. Nous nous rencontrerons prochainement pour évoquer la collaboration de l’an prochain. »

    Eliott TEKPOR : « J’ai eu la chance de travailler pour le jumping, un évènement de cette envergure correspond tout à fait à mon projet professionnel. Si on me propose de réitérer l’expérience, je le ferais sans hésiter ! »

    Vivien CENKIER : « Bien sûr ! L’expérience est pour nous une réussite et l’ensemble de l’école a pris part au projet. Nous aimerions vraiment accompagner le Jumping »



     

     

    Plus d'actus :