• AMOS, nouvelle recrue du Stade Toulousain

    C’est sur la pelouse du stade mythique Ernest Wallon, que Didier Lacroix, président du Stade Toulousain et Patrick Touati, président et fondateur d’AMOS Sport Business School, ont officialisé leur partenariat, le jeudi 28 juin dernier.

    Cette année, avec la ferme volonté de son Président de relancer la fréquentation de sa tribune étudiante et de rajeunir son public, le Stade Toulousain a décidé de faire appel à deux nouvelles recrues : AMOS Sport Business School et Chez Tonton. Toulouse demeure depuis près de dix ans l’une des villes les plus étudiantes de France, puisqu’elle en accueille un peu plus de 113 000 répartis sur ses différents campus universitaires et établissements privés (227 148 sur la région Occitanie). Systématiquement en tête de peloton des destinations où il fait bon étudier, Toulouse est une ville où il fait également bon être sportif, avec près de 400 installations sportives et 744 000 licenciés sportifs. Toulouse constitue donc un vivier de supporters potentiels important que le club cherche continuellement à attirer au stade Ernest Wallon, d’une capacité de 19000 places (contre 33150 pour le Stadium du TFC).

    Initialement nommé, « Le suspendu, chez Léon dit Tonton » en raison de sa proximité avec le pont Saint-Pierre de Toulouse, ce lieu devient vite un rendez-vous incontournable des étudiants et joueurs de rugby. La légende veut qu’un soir, un étudiant demande à Tonton de lui servir une tournée au mètre et pour la première fois le mètre linéaire devient une unité de capacité. Il n’en faut pas plus pour créer un mythe. Racheté en 1979 par la famille Abadie (famille de renom dans la région), cette institution de la fête étudiante est devenue le QG des étudiants de la ville rose, tout particulièrement les jours de matchs. Cependant, il n’est pas rare d’y croiser quelques célébrités du milieu sportif (principalement adeptes du ballon ovale), politique, ou artistique.

    La saison dernière, l’affluence au stade Ernest Wallon chutait d’environ 3000 spectateurs et le nombre d’abonnés au club pour la saison 2017/2018 subissait une baisse de 20% par rapport à 2016/2017. Le Stade Toulousain part donc à nouveau à la reconquête de son public. Son début de saison plus que positif et son implication autour de ce nouveau partenariat vient en soutien à cette opération séduction auprès de la cible étudiante.

    Assurer la vente des 500 places du virage étudiants, en co-branding avec Chez Tonton, sur cinq matchs du championnat TOP 14 et Coupe d’Europe, et participer à l’organisation d’événements hors-match, voilà donc certains des défis que les AMOSciens relèvent dans le cadre de ce partenariat. Il s’agit d’une collaboration structurée sous la forme d’un projet tuteuré professionnalisant, leur permettant de mettre à profit un triptyque de compétences : commercialisation digitale, événementiel et communication. En lien direct avec Laura Berbizier (responsable des partenariats pour le Stade Toulousain), Laura Chemarin (département Marketing et Développement), Arnaud Laroque (responsable de la commercialisation de la régie Infront) et Laurent Maffre (responsable de la communication de Chez Tonton), les étudiants doivent être créatifs et réactifs, répondre à des attentes, respecter des délais, bref, s’initier au travail collaboratif auquel ils aspirent pour leur avenir professionnel.

    Pour Audrey Léger, directrice AMOS Toulouse : « Le lancement de la tribune étudiante co-brandée lors du match Stade Toulousain – Agen fut une réussite : tribune remplie à 90%. Pour le match contre le Stade Français, le contrat était d’ores et déjà rempli une semaine avant le match ! C’est stimulant pour les étudiants de constater le fruit de leur travail. »

    Didier Lacroix, explique pourquoi avoir voulu s’associer à l’école AMOS : « Que Toulouse, deuxième ville étudiante de France, et le Stade Toulousain soient amenés à collaborer apparaît comme une évidence. Le partenariat que nous avons noué avec AMOS, école de commerce spécialisée dans le sport-business, relève de la même logique. Plusieurs exemples de cette collaboration ont vu le jour depuis le début de la saison : AMOS Toulouse nous accompagne dans l’organisation et la promotion de notre tribune étudiante, qui rencontre un succès important. Un Forum des Métiers et de l’Emploi dans le Sport s’est tenu au sein de nos installations, de nombreux étudiants de l’école sont intervenus lors d’événements dédiés à nos partenaires... La liste n’est pas exhaustive et, bien au contraire, sera amenée à s’enrichir car d’autres projets liant le club aux étudiants toulousains sont amenés à voir le jour dans les semaines et mois à venir. ».


    Un AMOScien avec la Mascotte du Stade Toulousain

    A ce jour, près de 250 entreprises soutiennent le Stade Toulousain et font des loges de son terrain le rendez-vous des affaires. « Quand on est toulousain et que l’on va à l’extérieur, dans une conversation, à la deuxième ou troisième phrase, on parle d’Airbus et du Stade toulousain ! », raconte Didier Lacroix, président du club. Rarement une ville aura été autant identifiée au rugby, car le palmarès des Rouge et Noir est exceptionnel avec 19 titres de champion de France et 4 coupes d’Europe. Le Stade est donc très cher au cœur des toulousains et des entreprises de la région, et ainsi, offrent de véritables opportunités de mise en relation pour les AMOSciens. Le club est qui plus est à l’affut du potentiel que les jeunes ont à lui offrir. Afin de répondre à une demande du centre de formation qui cherchait un appareil pour entraîner les joueurs à la réception des coups d’envoi, l’école d’ingénieurs INSA de Toulouse a conçu récemment une machine à lancer les ballons de rugby, baptisée « DropKick Rugby ». Aux AMOSciens à présent de répondre aux attentes d’un club professionnel comme le Stade Toulousain ainsi qu’à celles de toutes structures sportives, et de valoriser ainsi leur potentiel au sein de leur région.

    « C’est au Stade que l’histoire s’écrit. C’est dans le virage qu’on la vit ! » Julien De Bo, étudiant de 1ère année de Bachelor à AMOS Toulouse.
    Source (1): Ligue Nationale de Rugby (2002-2016) / Source (2): Midi Olympique (2017-2018)

    https://surlatouche.fr/affluences-top-14 / https://www.laregion.fr/Un-nouveau-territoire-33814 / https://www.letudiant.fr/palmares/palmares-des-villes-etudiantes/toulouse.html

     

     

    Plus d'actus :