• « DEHORS » ? LA « FRENCH DOUCHE »

    « DEHORS » ?  LA « FRENCH DOUCHE »
     « On ne se douche pas avec son téléphone », lance Loan Giroudon, cofondateur avec David Mercier de la première conciergerie sportive de France dénommée « DEHORS » et située à Lyon. Pourquoi ce nom ? Parce que dans leur concept d’inspiration anglo-saxonne et nippone très en vogue, c’est la douche qui fait la différence pour pratiquer du sport en ville ! Plus précisément la douche + le vestiaire + le garage à vélos qui sont autant d’équipements présents dans les gymnases mais inaccessibles aux pratiquants du quotidien…. La preuve avec le gymnase municipal placé en face de leur conciergerie !

     

    Le duo est donc parti de ce constat élémentaire selon lequel le sport urbain se pratique dehors à toute heure, que ce soit pour venir au travail, pour se prendre une pause running entre midi et deux, ou sortir à vélo avec des amis, etc. La « Conciergerie Sportive » imaginée par nos deux globe-trotters, dont le brevet a été déposé, est un service personnalisé innovant qui associe à côté de douches écologiques avec serviettes et vestiaires de qualité, un espace café-restauration rapide  pour une « Runclette » (raclette post running),  par exemple, des parks tests de chaussures de Salomon adidas and co à tester gratuitement par les clients, le tout par abonnement mensuel avec des options type coaching outdoor, événements, soirées, etc. « DEHORS », situé dans le quartier d’affaires de La Part Dieu, offre des services basiques aux runners, cyclistes et autres pratiquants urbains qui peuvent enfin se doucher, se restaurer et garer leur vélo ou leurs rollers, pour repartir au bureau voisin ou chez soi. Comme le dit leur site « Transpirez, on s’occupe du reste ! »

     

    Mais comment l’idée vous est-elle venue ?


    « Nous avons vécu à l’étranger, David en Australie et moi en Asie, mais surtout au Japon où existent des « running stations » développées auparavant à Londres où le transport à vélo est plus systématique que chez nous. Entre le standard nippon plutôt luxe et le concept british plutôt rustique, nous avons imaginé un hyd mixte qui correspond aux modes de vie actuels en France.

    La base du concept est constituée par les douches dont ne disposent pas ou très peu les entreprises et bureaux avoisinants. Les patrons de boîtes nous le disent et ont du mal avec leur bailleur pour dégager et faire accepter des espaces douches et de garages à vélos. Nos douches sont spacieuses et design et la consommation d’eau avec Hydrao est écolo. En effet, avec ce matériel équipé d’un pommeau lumineux allant du vert au rouge, le volume d’eau consommée est connu de l’utilisateur et associé, par nos soins, à un programme de fidélité : « Moins je consomme, plus je gagne ! ». Des récompenses individuelles sont offertes quand l’objectif global défini auparavant est respecté.  Nos parks tests de chaussures sont évalués par nos clients et transmis aux équipementiers pour analyse.

    Et enfin, nous offrons une restauration qui s’inscrit dans le circuit court des produits locaux. 100 m2 sont dédiés au garage des vélos et équipements sportifs. Nous veillons à utiliser des produits recyclés avec 0 déchets. En faisant du sport, on se fait du bien certes, mais on respecte la planète. Pour permettre au final d’arriver et de repartir en costard au travail ! »

    Vous étiez des amis d’enfance ?


    « Absolument pas ! Ni Loan ni moi ne nous connaissions avant de nous rencontrer sur un site… non sur une application mobile via GPS connue de tous les runners, trailers, nageurs et cyclistes notamment, et qui s’appelle «  Strava ». J’avais publié une étude sur les comportements urbains dans le sport que Loan a lue et ce fut la cause de notre première rencontre. Nous avons perçu, dès le début, et à partir des expériences vécues à l’étranger qu’il devait y avoir un aspect social au business du sport. Nous partons du besoin primaire qui ne passe pas par le digital ! Nous proposons, par exemple, les mardis matin à 6 h 30 un RV avec un petit déjeuner qui suit très tonique. Le garage à vélos répond à une demande confirmée par une entreprise voisine de 70 salariés dont 60 ont un vélo et ne peuvent se garer…. « "DEHORS" est une réponse pour eux. Notre objectif vise une centaine d’abonnements en janvier 2020 pour deux cents en fin d’année »

    Vous avez été validé par la ministre des Sports ?


    « Très exactement, David et moi, avons été invités à lui présenter ce modèle qu’elle a découvert en réalité avec « DEHORS » ! Depuis, nous avons fait breveter notre concept car il fait l’objet de nombreuses sollicitations.  Nous avions obtenu un subventionnement de la BPI pour le label French Tech dans le registre des Innovations d’usage et nous avons complété nos fonds propres par un prêt. Nous sommes, quelque part, un "laboratoire" en cours d’expérimentation appelé à se développer, par exemple, avec des antennes réparties dans la ville pour rendre accessible la pratique sportive comme les transports doux avec le vélo qui va gagner de nouveaux publics. Nous avons été sélectionnés par Ceetrus dans l’appel d’offres de la restructuration de la Gare du Nord à Paris. Nul doute que la perspective des JOP de 2024 prendra en compte les modes de vie et de consommer de demain qui font un business en croissance. »

     
    Alain Arvin-Bérod Directeur Académique AMOS Group

     

     
    © Tous droits réservés

     
    © Tous droits réservés


    ©Johan JUDITH Photography - C Dans la Boite


    Plus d'actus :