• Innovation et sport de glisse

    Terre traditionnelle de surf, la côte basque abrite les professionnels du secteur. Focus sur la start-up By The Wave qui fait rimer innovation et sport de glisse en proposant la première planche de surf connectée !

    Longtemps perçu comme une pratique marginale et associé au « Flower Power » de la culture hippie des années 1960, le surf est devenu au fil du temps un sport qui s'est démocratisé et qui a rapidement évolué : la déclinaison des pratiques (bodyboard, skimboard, stand up paddle), l'arrivée de nouveaux sponsors, l’intégration de la discipline au programme olympique en 2016 témoignent de cette démocratisation du surf, cessant d’être une mode pour devenir un véritable phénomène de société !

    En France, en 2018, on dénombre 80 000 licenciés et 680 000 pratiquants[1] et le nombre d’adeptes continue à augmenter régulièrement, matérialisé par la croissance du nombre de planches de surf vendues par an en Europe (80 000 en 2017).

     

    Les Landes et le Pays Basque, terres de surf et d’innovation

    La Fédération Française de Surf s’est basée à Hossegor (Landes) dans une région abritant les plus beaux spots de France et proche de Biarritz, berceau du surf français et européen. C’est dans cette zone géographique que la pratique y est la plus forte. Résultat : La région concentre tous les professionnels du secteur. En témoigne l’existence de l’association européenne EuroSIMA (European Surf Industry Manufacturers Association), basée à Soorts-Hossegor qui promeut les intérêts communs de l’industrie de la glisse. L’association regroupe et structure les marques de surf dans le but de développer plus efficacement cette industrie, portée par le secteur du matériel technique et dans laquelle l’innovation joue un rôle fondamental.

    La start-up By The Wave créée par Kevin Lestrade en 2017, a profité du support d’EuroSIMA pour se développer.  La société a « réinventé » le take-off [2] sur sa planche de surf : un capteur fixé sur la planche de surf calcule et indique au pratiquant à quel moment se lever et prendre la vague. Le boîtier est fourni avec une application indiquant aux utilisateurs ce qu'ils ont bien fait, ce qu'ils doivent améliorer et comment ils peuvent s'y prendre pour le faire. Une invention qui a fait l’objet de 4 ans de Recherche et Développement !

    A la base, un constat simple défini par Kevin Lestrade, le fondateur de la société : une volonté forte des surfeurs d’améliorer leurs performances et un apprentissage frustrant pour un pratiquant débutant le surf (progression technique lente, aucune sensation de glisse, etc.). Pour By The Wave, l’objectif est donc de répondre aux besoins des différents types de pratiquants : du débutant au surfeur confirmé / expert.

    • Premier dispositif d’aide à la prise de vagues, le WaveCatcher 1.0 est un outil se fixant sur l’avant de la planche qui donne en temps réel au débutant le moment optimal pour se lever via un signal visuel.

    • Pour les pratiquants réguliers, By The Wave a développé le WaveCatcher2.0, une gamme d’outils connectés avec un algorithme de coaching virtuel leur permettant d’améliorer leur technique via des conseils adaptés et personnalisés


    « Avec notre technologie d’aide au Take-off, les premiers retours indiquent que le gain de temps mesuré est de 2 ans ! Les premiers équipés seront donc les particuliers et les écoles de surf et des discussions sont en cours avec des marques distributrices »[3]. Kevin Lestrade pose ainsi les fondements de sa stratégie commerciale.

     


    Crédits photo : ByThewave-up Magazine

    Une start-up qui se développe

    En avril dernier, la start-up annonçait la signature d’une licence avec Aquitaine Science Transfert (Aquitaine Science Transfert a pour objectifs la valorisation de la recherche académique et l’amélioration du transfert de technologies vers les entreprises) pour commercialiser la technologie de pointe, protégée par deux brevets internationaux. Et la société ne compte pas s’arrêter là. Alors que d’autres produits sont prévus, elle envisage d’adapter le dispositif pour les sports de glisse de montagne !

    Surtout, la start-up s’apprête à se lancer à l’international. En effet, en janvier 2019, By The Wave sera présent sur le CES (Consumer Electric Show) à Las Vegas, le salon de l’industrie High-Tech dédié à l’innovation technologique, qui attire plus de 180 000 visiteurs. La start-up, qui vient d’étendre ses brevets aux USA, au Japon et en Australie, aura l’ambition de trouver des partenaires dans la distribution afin de se lancer sur le marché américain.

    En parallèle, By The Wave a ouvert à Moliets, dans les Landes, la première école de surf 100% connectée. C’est dans cette structure qu’Hugo Veny, étudiant en 4ème année du Programme Grande Ecole à AMOS Bordeaux , a effectué son stage suite à sa rencontre avec le représentant de la société au cours d’une journée de recrutement organisée sur le campus.  Passionné de surf, il est intervenu sur le développement commercial et la communication de l’entreprise. « J’étais principalement amené à développer commercialement le WaveCatcher au travers de de campagnes de prospection auprès des écoles de surf et les surf shops, en France et à l’étranger. »

    Afin de promouvoir cette technologie, By The Wave a créé et organisé l’Open By The Wave, la première compétition de surf sans juge, comme nous l’explique Hugo : « Cette compétition était une première mondiale. Tous les critères de jugement des compétiteurs ont été analysés en direct par le WaveCatcher 2.0. Ce dispositif a ainsi remplacé les juges, tout a très bien fonctionné et, d’ailleurs, aucune réclamation n’a été portée par les surfeurs. »

    Une façon de donner du sens et de crédibiliser l’outil connecté auprès des pratiquants, qui ont pu tester le produit et mesurer l’apport d’un tel instrument sur leur pratique.

    « C’est une rupture technologique qui est mise en place avec les outils numériques, qui vont venir au service du pédagogique et qui vont révolutionner le mode d’apprentissage du surf »[4] affirme Franck Laporte, le directeur d’EuroSIMA. Le constat est similaire chez Hugo, pour qui « les nouveaux outils tel que le WaveCatcher vont permettre le développement et la démocratisation de la pratique, notamment auprès d’un public novice ».

    Le succès de l’entreprise et la vitesse à laquelle elle se développe laissent envisager un futur prometteur. Intégrer une innovation technologique dans une pratique sportive traditionnelle, c’est surfer sur la vague du futur !
    Rédigé par Laurent Tire, Chargé de communication, AMOS Bordeaux

    _________

    1. Fédération Française de Surf- La FFS en chiffres – 2018 - https://www.surfingfrance.com/presse/la-ffs-en-chiffres-2017.html

    2. Décollage (Signifie « se lever sur la planche »)

    3. AST – Communiqué de presse – 24 avril 2018- http://ast-innovations.com/wp-content/uploads/COM_20180424_Dossier-de-presse_Licence_ByTheWave-AST.pdf

    4. SATTAquitaine. Signature de licence By the Wave / Aquitaine Science Transfert. Youtube – 30 avril 2018 - https://www.youtube.com/watch?v=HGuhaNMhvrQ&t=16s


    Plus d'actus :