• [Interview] Deux étudiants recrutés au Lyon Hockey Club

    [Interview] Deux étudiants recrutés au Lyon Hockey Club
    Étudiants en MBS 1ère année à Lyon, Pierre Adlan-Mérini et Arthur Goutagneux travaillent en parallèle au Lyon Hockey Club respectivement à la communication et au merchandising.

    Cette semaine, ils sont au contact des hockeyeurs américains du Syracuse Crunch et des Utica Comets à l’occasion de la Hockey Week.

    Pour commencer, comment en êtes-vous venus à travailler au Lyon Hockey Club ?

    Pierre : Durant mon année de Prépa MBS, j’ai compris que je souhaitais travailler dans la communication et les relations presse au sein d’un club. Du coup, j’ai postulé un peu partout dans Lyon pour cette année et c’est Sébastien Berthet, le président du LHC, qui s’est montré le plus intéressé. Je ne connaissais pas le hockey avant mais je ne regrette pas mon choix car je me suis pris de passion pour ce sport, d’autant plus que l’on me confie beaucoup de missions, c’est gratifiant.

     

    Arthur : Lorsque j’ai commencé mes recherches d’alternance, je me suis intéressé à la plupart des clubs professionnels de la ville de Lyon dont le LHC. J’ai réussi à obtenir le contact de Sébastien Berthet qui m’a proposé un entretien, nous avons discuté de mes compétences et expériences, notamment dans la vente. Le fait d’avoir travaillé chez Décathlon l’a beaucoup intéressé ce qui a conclu notre accord afin que je m’occupe en partie de la boutique officielle du club. 

     

     

    Justement, est-ce que vous pourriez nous expliquer vos missions ?

    A. : Le LHC a pour projet d’ouvrir un magasin dédié à la vente de produits dérivés du club. Mes missions sont donc d’organiser ce magasin, c’est-à-dire penser aux équipements, aux produits et à la gestion des stocks et compte de la boutique. De plus, ne travaillant pas tout seul, je dois arriver à communiquer avec mes collègues et supérieurs afin de faire tourner continuellement la boutique, même si je suis absent. Sans oublier le côté évènementiel en organisant des opérations commerciales afin de dynamiser les ventes. 

     

    P. : Mes missions sont assez diverses ce qui rend le travail très intéressant. La majeure partie du temps, je gère le site internet et les réseaux sociaux du club c’est-à-dire que j’écris tous les articles publiés sur le site et je partage l’actualité du club via nos comptes Facebook et Twitter. J’adore car cela m’offre la possibilité d’être au plus près des joueurs et du staff, je les interview deux ou trois fois par semaine ce qui me permet de bien les connaitre aujourd’hui. Je suis un spectateur privilégié de la vie du club.

    Je m’occupe également des relations avec la presse : j’écris des communiqués que je transmets ensuite aux médias, je suis en contact permanent avec eux et c’est également très intéressant et bénéfique pour moi.   

    Les jours de match, je dois accueillir les journalistes  et les installer  ensuite en tribune de presse ; pendant le match, je prends des notes pour rédiger le compte-rendu qui doit être envoyé dès le coup de sifflet final. J’accompagne également les journalistes en zone mixte pour avoir des réactions. Bref, je ne m’ennuie vraiment pas !

     

     

    Cette semaine c’est la deuxième édition de la Hockey Week à Lyon, pourriez-vous nous en parler ?

    A : La Hockey Week est un évènement majeur dans la vie du club car nous recevons chez nous nos partenaires américains, le Syracuse Crunch, accompagné d’une autre équipe affiliée AHL, les Utica Comets. Ainsi, nous découvrons un tout autre niveau, une autre organisation, et cela permet à toute la ville de Lyon de découvrir le hockey de classe mondiale. 

    En ce qui me concerne, la Hockey Week est une sorte d’opération commerciale qui permet de doper les ventes de la boutique en attirant un large public en un espace de temps réduits (5 matchs en 4 jours). Hors mis cela, c’est avant tout la découverte de la culture du sport spectacle, très présente aux Etats-Unis, sur laquelle nous avons de grandes leçons à tirer autant sur le plan sportif qu’organisationnel. 

     

    P. : Le LHC à un partenariat avec le Tampa Bay Lightning, une équipe de NHL finaliste de la Stanley Cup l’année dernière, nous sommes d’ailleurs le seul club français à avoir cette chance. Dans le cadre de ce partenariat, ils envoient leur équipe affiliée, le Syracuse Crunch, à Lyon pour un camp d’entrainement d’une semaine ; à l’occasion de cette deuxième édition, les Utica Comets sont également venus pour les affronter.

    C’est un évènement extrêmement important pour nous, nous sommes gagnants sur tous les plans : en terme de billetterie, de revenus matchday et de visibilité. D’autre part, avoir l’occasion d’échanger avec le staff d’un tel club nous permet d’apprendre beaucoup et de voir le chemin à parcourir pour atteindre l’excellence. J’ai eu l’occasion d’interviewer Julien Brisebois, directeur général du Crunch, et j’ai vite compris qu’on n’évoluait pas dans le même monde. Là-bas, le hockey est un sport majeur alors qu’en France c’est très confidentiel mais je pense que l’on peut changer les mentalités notamment grâce à des évènements de ce type.

     

    Plus d'actus :