• Témoignage d'Hugo et Clément (Bachelor 2), de retour d'un semestre à Londres !

    Témoignage d'Hugo et Clément (Bachelor 2), de retour d'un semestre à Londres !
    Nos AMOSciens lillois nous font partager leur expérience passée à Londres...

    Racontez-nous votre "London Session", votre séjour, votre environnement de travail…


    Clément : Je travaillais dans un « charity shop ».Certains de mes clients venaient régulièrement, voire tous les jours.  J’ai donc pu créer des liens avec bon nombre d’entre eux. Il y en avait même qui me réclamaient ! Alors la manager voulait que je reste devant, en contact avec eux car elle voyait qu’ils réagissaient bien. Je leur apprenais une phrase en Français tous les jours. Au début, je ne m’attendais pas du tout à ça, mais ça m’a permis d’être totalement intégré. 

    Hugo : C’était pareil pour moi. J’ai travaillé dans une salle de spinning (activité de cardio-training sur vélos fixes). Parmi les employés, il n’y avait pas que des Anglais, il y avait aussi des Français, des Espagnols, etc. ce qui m’a permis de rencontrer des personnes de toutes parts. En Angleterre, le fait d’être Français joue clairement en notre faveur ! Dès qu’une personne nous parle, elle remarque l’accent et le lien se crée. Il y a directement plus de complicité. Ce sont tous ces aspects qui ont fait de l’aventure londonienne une très bonne expérience. D’ailleurs, je prolonge mon séjour. J’y retourne dans trois jours pour travailler dans la même salle cet été. 

     

     

    Que pensez-vous que cette expérience vous a apporté ?

     

    Hugo et Clément : L’expérience dans l’ensemble, avec les cours également, a été pour nous l’opportunité de gagner de la confiance en soi. Nous sommes bien plus à l’aise à l’oral et notamment en anglais. Au début, il était difficile de communiquer mais c’est justement un très bon entraînement. Nous avons beaucoup progressé car nous étions tous les jours en contact avec des locaux. 

    Nous avons appris à être autonomes, nous sommes arrivés dans un pays avec une culture que nous ne connaissions pas. C’était la première fois que nous allions vivre seuls dans un pays étranger et il nous a fallu trouver un logement, etc. C’était un peu ardu au début, Hugo avait réussi à trouver un logement avant de partir mais les démarches prennent du temps. Mais c’est ainsi que nous avons pu apprendre, d’autant plus que nous étions 4 de la même classe, en colocation, cela nous a donc permis de créer du lien entre nous. 

    Je pense que c’est un voyage qui nous sert surtout lorsqu’on rentre en France, parce qu’on peut se démarquer des autres. Notre CV est riche d’une voire de plusieurs expériences en Angleterre, et ça fait vraiment la différence. 

     

    Plus d'actus :