• Ma vie d'étudiante au Brésil

    Ma vie d'étudiante au Brésil
    Interview avec Delphine Almeida, étudiante 5ème année du Programme Grande École International (PGI) à AMOS Lyon. Notre AMOScienne revient sur son fabuleux séjour à São Paulo au Brésil, et nous présente son stage au Dijon Football Côte d’Or (Ligue 1).

    Peux-tu me parler de ton par­cours international au sein d’AMOS ?

    « J’ai intégré l'école en 4ème année du Programme Grande École à la rentrée 2016. Lorsque j’ai entendu parler d’une possibilité d'effectuer le premier semestre de ma 5ème année à l’étranger dans le cadre du programme international et notamment au Brésil, j’ai foncé. Je voulais profiter de toutes les opportunités qu’une école comme AMOS peut nous apporter. D’autant plus que Fundação Armando Alvares Penteado, université partenaire d'AMOS est très réputée ! »

     

    Peux-tu nous partager ton expérience au Brésil ?

    « C’était une expérience absolument incroyable ! Même 4 mois après être rentrée, je me rends compte à quel point j’ai vécu 6 mois de folie, cela m’a énormément apporté sur le plan personnel. J’ai considérablement amé­lioré mon niveau d’anglais car l’ensemble de mes cours étaient en anglais mais aussi grâce à mes échanges avec de nombreux étudiants étrangers. J’avais la chance de parler portugais avant de partir, mais j’ai beaucoup progressé également en développant le langage “business”. Un voyage de ce type te forge considérablement, d’autant plus que je ne connaissais personne en arrivant là-bas. Ça te fait grandir d’un coup !


    Au Brésil, j'ai trouvé une culture footballistique encore plus développée que je ne l’avais imaginée. C’est vraiment ancré dans le quotidien des bré­siliens, et dans leur mentalité. C’est un pays tout en contraste, mais vraiment attachant. »

     

    Quel est ton projet professionnel ? 

    « Je souhaite travailler dans l’événementiel sportif. C’est totalement ce que je suis en train de vivre avec mon stage au sein du  club de Dijon Football Côte-d'Or (DFCO). Je me rends compte que les matières enseignées au sein d'AMOS m’aident au quotidien et que les nombreux travaux pratiques que l’on a effectués en 4ème année sont très formateurs pour nos expériences professionnelles à réaliser. »

     

    Quelles sont tes missions au sein de Dijon Football Côte-d'Or ?

    « Je suis Assistante du Stadium Manager. J’ai 2 types de missions : opérationnelles (logistique) et fonctionnelles (pilotage de projets). Mes missions diffèrent selon les semaines Match et Hors Match. Typiquement, en jour de match, je manage une équipe d’intérimaires pour mettre en place les différents dispositifs commerciaux et équipements dans le stade. Je gère aussi les accréditations.
    Concernant mes missions fonctionnelles, j’ai été nommée Chef de projet des événements organisés par le club, ils rassemblent environ 13 000 per­sonnes. Le club met en place des opérations « Matchs à Thèmes », qui sont des animations d’avant-match autour d’un univers précis. Cela permet d'offrir à nos supporters bien plus qu’un simple match de football, et séduire ainsi une autre cible que les fans de football habitués à venir au stade. Fin février, nous avons organisé le Geek Day, et le 6 mai prochain, nous aurons un événement autour du Terroir Bourguignon.

    C’est impressionnant de se voir confier autant de responsabilités si vite. C’est là le grand intérêt d’être dans un club avec un nombre de salariés restreint ! J’apprends beaucoup, c’est vraiment passionnant et très challengeant. C’est exactement le poste que je désirais ! »

     

    Quels conseils souhaites-tu partager aux AMOScien(ne)s ?

    « Partez à l’étranger ! Que ce soit dans le cadre d’un échange universitaire, ou d’un stage à l’étranger. Vous vivrez une expérience enrichissante, vous serez plus confiant, serein et plus fort mentalement. Ce parcours international plaît énormément aux recruteurs. Lorsque j’ai passé mon entre­tien d’embauche pour le DFCO, j’étais au Pérou lors de la visioconférence, mes responsables ont beaucoup apprécié ! Cela montre votre ouverture d’esprit, votre goût du challenge et une certaine autonomie, cela plait ! »

     

    Merci Dephine pour ce témoignage !

    Plus d'actus :