• AVEC « WEE DOO IT »… ILS L’ONT FAIT !

    AVEC « WEE DOO IT »… ILS L’ONT FAIT !
    Guillaume Gras et Rémi Delafontaine, rejoints par Julien Chang, réussissent en France là où d’autres ont échoué.

    Alors que le marché des pratiques sportives pour les salariés est déjà pris d’assaut dans les entreprises, leur entreprise s’est positionnée sur un créneau presque ignoré !  C’est pour permettre de passer du sport individuel au sport collectif qu’est née WEE DOO IT en 2016. Les sports collectifs vintage, moins accessibles que les pratiques individuelles surfant sur la vague des modes de vie, des loisirs outdoor et autres activités de bien-être et de santé, ont rencontré leurs publics dans les entreprises. Comment ? En switchant du sport individuel aux sports loisirs, collectifs, avec une plateforme ouverte à tous âges qui a séduit plus de 700 entreprises sur Paris et Lyon et ce, en moins de trois ans !

    Auparavant, Guillaume et Rémi, salariés dans un Bureau d’Études, avaient testé en interne l'organisation des sessions de sports co entre équipes d’entreprises, avec des retours des salariés très positifs. Très vite, l’idée de retrouver l’ambiance des compétitions bon enfant connues à l’école ou à l’université, très axées sur l’esprit d’équipe mais tout en gardant la simplicité de pratique des autres activités physiques, a séduit. C’est donc un mixte entre les deux pôles historiques du sport, la compétition vs la récréation que WEE DOO IT a imaginé et se développe !

    LA FLEXIBILITÉ SUR TOUS LES TERRAINS….


    Les causes d’échecs des tentatives similaires auprès des entreprises ont toutes un point commun : l’oubli de la flexibilité qui permet de switcher au fil de l’eau entre la proposition structurée du championnat et la liberté des utilisateurs de la plateforme de choisir. En cohérence avec leurs contraintes et leur planning entreprise, ils choisissent telle équipe à rencontrer, telle date, tels objectifs, etc., ce qui n’existe pas dans le modèle fédéral classique (civil et corpo).

    Mais une fois ce principe adopté (devenu un peu passe partout dans le management contemporain), encore faut-il trouver les espaces et les partenaires de jeu ! « Nous n’avons pas pu nous appuyer sur les équipements publics pour concrétiser notre projet car les plannings sont bloqués sur une année avec les clubs, ils sont compliqués à obtenir et, de plus, notre demande portait sur les soirées, moments inaccessibles au demeurant quand, entre midi et deux, il y a un peu de latitude… », rappelle Guillaume lors de la Master Class à AMOS Lyon.

    Les fondateurs ont mis 6 mois pour convaincre les lieux de pratique privés de les accompagner et créer la plateforme avec Julien, le développeur web qui les a rejoints. Les premiers matchs ont commencé en janvier 2017 avec trois disciplines : le football, le basket et le padel. L’accueil par les structures privées type Le Five, Urban Soccer ou la Hoops Factory n’a pas été pour autant facile au regard de leurs succès mais les partenariats ont débouché sur des fonctionnements pérennes. Sur les 700 entreprises inscrites sur WEE DOO IT, 200 participent au championnat quand les autres jouent entre elles librement sur le mode qui leur convient. Les formules d’abonnements correspondent à ces deux types de pratiques, sachant que pour 6 mois de compétition football le tarif est en moyenne de 990 €.

    LE PADEL EN POUPE ET L’ESPORT EN ESSOR


    La tendance padel, débarquée en force en Espagne, connaît un réel engouement en Europe. En France, placé sous l’égide de la FFT qui a fait le choix fort de l’accompagner très rapidement, le padel voit le nombre d’équipements accessibles pour tous augmenter jour après jour. WEE DOO IT s’en est saisi, et complète son offre de sport co par cette pratique proche du tennis mais moins individuelle (le padel tennis se joue à 2 vs 2) ; accessible à tous âges et permettant ainsi aux adhérents de la plateforme d’en découvrir les plaisirs. L’eSport a été ajouté dans sa dimension physique avec des rencontres entre équipes d’entreprises qui rencontrent un écho grandissant avec des tournois sur les jeux grand public.

    L’ouverture sur les évolutions sociétales qui caractérise la naissance de WEE DOO IT se traduit par la création d’évènements valorisant l’accessibilité pour tous aux sports collectifs.

    Ainsi, un tournoi découverte du foot à 5 par équipes mixtes a été organisé avec la SNCF lors de la Coupe du monde féminine de football, le basket 3x3 permet, quant à lui, une pratique plus immédiate que le 5x5 pour des non-initiés au basket.

    D’autres aventures sont créées en référence à des jeux d’équipe tels que Koh Lanta, avec 8 équipes de 5 participants entreprises qui se retrouvent durant une soirée d’épreuves ! Cela en attendant de conforter la tendance sport inclusif avec les publics discriminés ou handicapés : une association WEE DOO TOGETHER vient de voir le jour en ce sens. « Nous avons décidé de retourner auprès des collectivités locales pour trouver des solutions concernant l’accès des équipements publics dans le cadre d’un service à tous les publics, à Paris ou à Lyon ». Les acteurs du sport classique finiront aussi par switcher au vu du succès des acteurs privés, eux aussi, mobilisés autour du sport sociétal et solidaire…

    Yes WE DO IT en quelque sorte et pas que phonétiquement !


    Rémi Delafontaine, cofondateur de WE DOO IT © Tous droits réservés


    Guillaume Gras, cofondateur de WE DOO IT © Tous droits réservés

    Alain Arvin-Bérod Directeurs Académique AMOS

    Plus d'actus :