• Nos Bachelors 2 se lancent avec Jeff Lastennet dans l’Ironman !

    Quand la rencontre d'un sportif de Haut Niveau et nos étudiants se transforme en projet :Stratégie social media & sponsoring avec Jeff Lastennet, ancien Champion de France du 800m, qui se lance dans l'aventure IRONMAN
    Bonjour Jeff Lastennet, pouvez-vous vous présenter ?

    Bonjour, Jeff lastennet, j’ai 29 ans. J'ai vécu toute ma vie dans le 93. J'ai commencé l'athlétisme pour imiter mon frère, car c'était mon seul objectif dans la vie : faire comme mon grand frère. Et comme il était très bon, j'ai dû mettre les bouchées doubles. Deux ans après un record de France minime sur 1000m, j'ai intégré l'INSEP, et j'y suis resté cinq ans avant de revenir dans mon club auprès de mon entraîneur formateur. De mes 10 ans à haut niveau, on retient une demi finale aux mondiaux en 2009, deux podiums en coupe d'Europe, trois titres de champion de France élite et autant chez les jeunes. Toujours sur 800m, 1mn45s56. Entre temps, j'ai obtenu mon diplôme de kinésithérapeute. Aujourd'hui j'habite près de Bordeaux avec ma femme Floriane , avec qui je travaille également. Je me lance dans le triathlon et dans l'aventure Ironman car c'est un sport qui me fascine depuis mon arrêt de l'athlétisme. Plus que l'Ironman et la performance, c'est le processus qui est autour qui m'attire. Une préparation totale, prenante, exigeante, longue. J'ai toujours préféré l'entraînement à la compétition, car j'aime l'envers du décors dans tout ce que je vois ou fait. D'où mon métier. L'Ironman sera pour moi le point de départ de quelque chose. Si ça se passe mal, j'en referai jusqu'à ce que ça se passe bien. Si ça se passe bien, j'en referai jusqu'à ce que ça se passe encore mieux. Sur Ironman ou sur Half-Ironman qui sait ? 

     

    Les B2 d’AMOS Bordeaux soutiennent Jeff Lastennet dans son aventure, Benoit Moulinier, qui est en charge de la page Facebook de Jeff, nous explique en quoi consiste le projet.

     

    Comment avez-vous eu un contact avec lui ?

    Dans le cadre de notre cours de marketing, notre professeur Paul Renaudie nous a proposé de faire une mise en pratique, en nous indiquant qu'il viendrait avec un ami à lui et qu'on devrait appliquer notre cours. Le cours suivant, Jeff se tenait aux côtés de Paul, et nous devions entreprendre une démarche marketing pour l'aider à trouver des sponsors. La classe s'est donc décomposée en deux parties dans le but de proposer le meilleur projet. Les deux groupes proposaient globalement la même chose : développer ses réseaux sociaux et démarcher des partenaires. À l'issue du cours, six élèves ont formés l'équipe qui va porter Jeff jusqu'à l'Ironman de Vichy ! Par la suite, nous avons pris contact via Messenger, et nous nous sommes rencontré sur Bordeaux pour discuter de ses attentes et comment nous allions avancer.

     

    Quel est votre rôle sur ce projet ?

    Sur ce projet, nous sommes divisés en deux pôles : le pôle réseaux sociaux et le pôle sponsoring. 

     

    - Pôle réseaux sociaux : 

    Nous sommes quatre, et le travail se divise en trois réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram. La base de notre travail se joue dans la communication avec Jeff. En effet, tous les jours il nous envoie du contenu à poster sur les réseaux sociaux. Ces contenus sont divers et variés tel que des performance d’entraînement, des méthodes d’entraînement, des exercices pour éviter les blessures… 


    Charles Colmart et moi-même sommes les gérants de ce réseau. Dans un premier temps, une veille a été mise en place pour nous inspirer de ce qui se fait déjà, comme les publications sont communes à tous les réseaux sociaux, nous essayons de diversifier au maximum le contenu. Nous travaillons actuellement sur une nouvelle rubrique. Nous postons de manière régulière, des photos et vidéos, qui racontent la préparation de Jeff pour ce grand événement.


    Il faut particulièrement veiller à la qualité des photos. Dès que Jeff me transmet la photo, je la retouche légèrement (filtre, luminosité, ombres, etc) pour conserver un fil uniforme et la recadrer en format carré. J'essaie aussi de lui donner des idées de photos. Je veille aussi à suivre les hashtags qui attirent. L'engagement étant présent, Jeff répond lui-même aux commentaires.  Justine ROY, B2.


    Je m'occupe du compte Twitter de Jeff, ce qui consiste à publier régulièrement du contenu qui peut intéresser le plus d'utilisateurs possibles. Nous travaillons donc en relation entre les différents réseaux pour essayer de publier quelque chose d'intéressant. Au début, l'activité du compte (retweets et likes) était compliquée, mais elle commence doucement à se mettre en place. C'est un vrai plus pour moi car cela me permet de réaliser ma première vraie expérience en terme de communication. C'est pourquoi je suis très reconnaissant envers Jeff de nous laisser gérer son image sur les réseaux sociaux. Nathan Lesaffre, B2.

     

    - Pôle sponsoring : 

    Il a fallu prendre des photos pour monter un dossier de sponsoring, pour trouver des partenaires financiers mais surtout matériel. Donc on a fait ça sur InDesign pour que ce soit le plus professionnel possible. On a discuté avec Jeff pour avoir des informations sur lui et pouvoir expliquer son projet et ses ambitions. Après, nous allons traduire le dossier en Anglais pour pouvoir démarcher des entreprises étrangères. Puis pour le démarchage entreprise, nous allons demander à Jeff ce qu'il voudrait comme type de sponsor, et ensuite, on fera des recherches sur des potentiels sponsors et on lui en fera part. Julie Lille, Christopher Courjaud, Bruce Carrey, Victor Thomazo, B2.

     

    Jeff, pensez-vous que la collaboration avec AMOS continuera après l’Ironman ? 

    La collaboration avec les étudiants d’AMOS est en adéquation totale avec ma vision du sport : une fois qu'on en a retiré ce qu'on en attendait, il faut transmettre. Un athlète a le devoir de transmettre ses valeurs et son expérience. En accordant ma confiance aux étudiants, je met mon expérience à leur disposition et essaye de les mettre dans les meilleures dispositions pour apprendre à gérer l'image d'un athlète. Mon passé sportif nous permet d'avoir une bonne base, et mon projet Ironman représente un enjeu à court terme motivant pour leur mission. J'espère avoir la chance de continuer la collaboration avec eux ensuite , mais vu la qualité du travail, il me semble que quelques portes devraient s'ouvrir pour certains, et c'est là qu'on décidera.

     

    Un dernier petit mot ?

    Le monde du sport est fait de rencontres et de relations. C'est à force d'échanges qu'on apprend. Il me semble que l'intervention de Paul Renaudie est extrêmement pertinente de par son statut d'athlète . Multiplier le échanges et les collaborations étudiants/athlètes Bordelais me semble être un point essentiel de la formation ! Merci pour cette opportunité.

     

    - Interview réalisée par AMOS Lab bordeaux -

     

     

    Plus d'actus :